mai 08 2014, Categorie: Communiqués de presse
Bordeaux, 8 mai 2014
​ - ​"La course des vignes" (Blayes, Sud-Ouest de la France) aura une saveur et une couleur particulière pour ces bénévoles qui courront aux couleurs de l'association CLITORAID afin de soutenir la seconde Semaine Internationale de Sensibilisation au Clitoris qui se déroule du 4 au 11 mai 2014. Cette action s'inscrit dans la continuité des actions humanitaires engagées depuis 2006 et consacrées à la res​tau​​ration chirurgicale du clitoris pour les plus de 150.000 millions de femmes qui souffrent des mutilations génitales féminines (MGF) dans le monde. CLITORAID a également une mission de sensibiliser le public au plaisir sexuel féminin.
Clitoraid est une association humanitaire à but non lucratif basée aux États-Unis. Depuis 2006 elle promeut la réparation du clitoris pour redonner aux femmes leur dignité et leur sens du plaisir. L'ouverture d'un hôpital exclusivement dédié à la restauration du clitoris a été retardé suite aux pressions des autorités catholiques du Burkina Fasso mais les femmes ne lâchent rien. D'autant que des femmes continuent de mourir sous ces pratiques barbares.

"Cette semaine internationale de sensibilisation au clitoris est bien sûr l'occasion de mettre à la lumière une nouvelle fois les discriminations envers l'association Clitoraid mais aussi d'effacer des millénaires de culpabilité visant toutes les femmes, en fêtant le seul organe humain ayant une fonction exclusivement lié au plaisir sexuel" souligne Lisiane Fricotté, coordinatrice de Clitoraid pour le Sud-Ouest de la France.
"Non seulement, les femmes qui ont souffert de MGF ont besoin d'une (ré)éducation au plaisir, mais les femmes des sociétés occidentales aussi portent des stigmates de la culpabilité sexuelle" ajoute-t-elle.

Bien loin de détruire l'équilibre mental, comme le proclamaient des médecins au XIXème siècle, en évoquant l'excitation sexuelle des femmes, aujourd'hui, le clitoris mérite d'être vénéré dans toute sa splendeur, libéré de toute honte et culpabilité.

"Cela commence par l'éradication de ces pratiques, qui vont s'éteindre, à partir du moment où les exciseuses sauront que l'on répare ce qu'elles détruisent, et cela se poursuit par une éducation de chaque instant." poursuit Lisiane Fricotté. "La libre expression de sa sexualité apporte l'estime de soi et l'équilibre intérieur."

Clitoraid invite toutes les personnes qui le souhaitent à mettre en oeuvre des actions de solidarité aux femmes victimes de MGF et d'éducation au plaisir sexuel féminin en mettant le Clitoris à l'honneur (conférences, expositions artistiques, chansons, danses, partages d'expérience, etc.), et à rejoindre les bénévoles coureurs ce samedi 10 mai 2014 à Blaye en soutien à la cause.

Donner

Offrez un cadeau à une personne que vous n'avez jamais rencontré et qu'elle n'oubliera jamais!

Boutique

Vidéos

Clitoraid.com