décembre 14 2012, Categorie: Communiqués de presse
Dénonçant la décision de l’Allemagne visant à maintenir légale la pratique de la circoncision, CLITORAID demande à l'ONU d'interdire les mutilations génitales, tant féminines que masculines, dans le monde entier.

« Quelle qu'elle soit, toute blessure corporelle va à l'encontre des droits fondamentaux de l'enfant. Il nous est impossible de comprendre comment un pays, soi-disant civilisé tel que l'Allemagne, autorise que des nourrissons soient mutilés en toute légalité » déclare Nadine Gary, porte-parole de CLITORAID, faisant allusion à la circoncision, généralement pratiquée sur de jeunes garçons n'ayant pas leur libre-arbitre sur la question.

CLITORAID est une association à but non lucratif fondée en 2006 sur une idée lancée par Raël, leader spirituel du Mouvement Raëlien International (rael.org). Son objectif est de mettre fin aux mutilations génitales féminines en offrant gratuitement, aux victimes de cet acte barbare, l'accès à la chirurgie réparatrice du clitoris. L'organisation demande instamment de mettre également fin aux mutilations génitales masculines dans le monde entier.

« Le 28 novembre dernier, les Nations Unies ont adopté une résolution condamnant tout argumentaire, culturel et religieux, en faveur de l'excision; cet acte constituant, de fait, une grave violation des droits des enfants, » poursuit Gary. « Toutefois, comment l'ONU peut-elle interdire les mutilations génitales féminines tout en restant indifférente aux mutilations génitales masculines ? Dispense-t-elle, de fait, certaines religions de leur devoir de respecter les droits fondamentaux des jeunes garçons ? »

Gary souligne que, selon l'Organisation Mondiale de la Santé, 30% des hommes sont circoncis, dans le monde entier. « Cela signifie que des milliards de personnes ont été mutilées sans leur consentement » dénonce-t-elle.

Le docteur Brigitte Boisselier, Présidente de CLITORAID, affirme que la mutilation d'un bébé ou d’un enfant au nom d'un dieu est inacceptable.

« Cela se perpétue depuis des siècles sous prétexte qu'un dieu le demande, mais aucune religion ne devrait être autorisée à porter atteinte aux nourrissons ou aux enfants qui ne peuvent bien évidemment pas donner leur consentement, » précise-t-elle.

Et de poursuivre: « Nous finalisons actuellement la construction d'un hôpital en Afrique qui ouvrira ses portes l'an prochain, au sein duquel les femmes victimes d'excision pourront profiter de la chirurgie réparatrice des organes génitaux gratuitement. Grâce à CLITORAID, des milliers d'autres femmes peuvent être soulagées en se faisant opérées dans plusieurs cliniques en Amérique du Nord. Nous avons reçu également des emails de centaines d'hommes circoncis qui demandent la réparation des dommages suite à la mutilation subie. Ils ont aussi besoin d'aide ! »

"Comme Raël l’a déclaré à plusieurs reprises, il est urgent que l’ensemble des écritures anciennes soient examinées par un comité indépendant des droits humains, de sorte que toutes les pratiques de groupes religieux soient en accord avec la Déclaration universelle des droits de l’homme." conclut-elle.

Donner

Offrez un cadeau à une personne que vous n'avez jamais rencontré et qu'elle n'oubliera jamais!

Boutique

Vidéos

Clitoraid.com