News Campagne d’opérations gratuites pour la réparation clitoridienne au Burkina Faso à l’occasion du mois du clitoris
(Catégorie Communiqués de presse)
Posté par nadine
27 mai 2017

BOBO DIOULASSO, 21 Mai 2017 - Malgré l'interdiction de pratiquer dans l’hôpital Kamkaso dédié aux femmes, l'AVFE et Clitoraid continuent leur mission originelle et lancent une campagne d'opérations gratuites pour la restauration clitoridienne à l'occasion du mois du clitoris.

Quelques jours avant la cérémonie d’ouverture du Kamkaso à Bobo Dioulasso en Mars 2014, la direction de la Santé Burkinabé notifiait l’AVFE son interdiction d’opérer alors que le Pr Charlemagne Ouédraogo lançait une campagne de diffamation contre l’AVFE et Clitoraid auprès des médecins Burkinabés. Depuis, malgré leurs efforts administratifs répétés, le gouvernement n’a pas donné suite aux demandes d’ouverture du Kamkaso. Lors d’une conférence en Italie en Janvier 2017, une représentante du Burkina Faso, madame Lamizana née Traoré Mariam, ex-ministre de l’action sociale dans le gouvernement de Blaise Compaoré et présidente de l’association Voix de Femmes, disait même officiellement que l’action de Clitoraid n’était pas nécessaire car de nombreux chirurgiens offraient maintenant cette réparation aux femmes burkinabés.

‘‘Les explications de madame Lamizana Mariam Traoré sont totalement fausses car si quelques cliniques commencent à offrir cette intervention c’est à des prix exhorbitants, alors que l’Hôpital du plaisir de Kamkaso, grâce à des donations internationales est fait pour les offrir totalement gratuitement aux femmes du Burkina Faso. Celles qui ne peuvent se les payer doivent donc tenir pour responsable de cette impossibilité, la présidente de l’association Voix de Femmes et le gouvernement du Burkina Faso dont l’interdiction d’ouverture est uniquement motivée par une discrimination religieuse à l’égard des Raeliens promoteurs de cette oeuvre sociale qui acceptera les femmes de toutes religions’’. explique Madame Siribié Mariam Traoré, porte parole de l’AVFE.
“L’objectif originel de l’AVFE et de Clitoraid est d’offrir ces opérations aux femmes qui ne peuvent pas les payer et il y en a des milliers qui nous ont contactés à cet effet.”

“Après le succès de la mission à laquelle Clitoraid a participé récemment au Kenya où 45 femmes et enfant ont été opérées par le Dr Bowers, chirurgien en chef de Clitoraid, nous avons décidé de répondre à l’attente des femmes Burkinabés et, à l’occasion du mois du clitoris, permettre à le plus d’entre elles de retrouver leur dignité et leur sens du plaisir.” explique Brigitte Boisselier, présidente de Clitoraid.

“Il est important de rappeler que l’hôpital Kamkaso est totalement équipé et capable d’accueillir 6 femmes par jour si l’autorisation nous était donnée.” ajoute Brigitte Boisselier. “La mission de Clitoraid International inspirée du Prophète Rael, leader spirituel du Mouvement Raelien International, est de s’assurer que toutes les femmes qui ont été mutilées aient accès à la réparation clitoridienne telle que développée par le Dr Foldes. Pour le moment l’hôpital Kamkaso est transformé en centre permanent d’accueil gratuit des femmes souhaitant bénéficier de la chirurgie. Celle-ci sera faite dans des cliniques et hôpitaux agréés. Les dérangements et coûts supplémentaires que cela entraine pour les patientes excisées reste la faute du gouvernement qui refuse l’autorisation d’ouverture de Kamkaso par pure discrimination religieuse.’’

Une conférence de presse aura lieu ce mardi 23 Mai 2017 au Kamkaso, situé à 5 km sur la route Bobo-Banfora, à 10 heures.
Les femmes du pays qui souhaitent en savoir plus sur la réparation clitoridienne sont cordialement invitées à une journée d’information au Kamkaso le samedi 27 Mai de 8 h à 18 heures.

Pour plus d’information, contacter AVFE tel : +226 78027440 / +226 78886092


Cet item a été imprimée depuis le site Clitoraid.org Restoring a Sense of Pleasure and Dignity
( http://fr.clitoraid.org/news.php?extend.132 )